Collage et poésie : une approche aux doigts et à l’œil

Disposer des fragments de papiers découpés, déchirés, parfois froissés, sur un support plan, relève de la bienséance du plasticien. Rajouter un zeste de poésie, d’écriture, de mots, sur des surfaces libérées et vous avez un collage à l’aspect visuel détonnant. Souvent, un coup de foudre pour l’œil. La sensibilité de l’auteur ou des auteurs, permet…

Au pied de la lettre : une ressource de plaisirs variés

Pianoter sur le drap blanc de son ordinateur pour donner du relief à ses écrits est le lot commun de tous les musiciens du quotidien qui maîtrisent le fil conducteur de discussions variées. Courriel, Forum de discussion, réseaux sociaux sont autant d’occasions d’écrire. De produire sans en avoir l’air des lettres à destination d’un ou…

La poésie dans l’espace coton de la page

Pour la majorité d’entre nous, poésie rime avec absence de nostalgie. L’école apprend les classiques, forme souvent à l’académique. Quand l’élève entre en poésie c’est le plus souvent à conte champ. La page qui contient le poème est un rectangle blanc aspergée d’encre noir. A l’œuvre sonnets et autres alexandrins. Du propre et parfois de…

Faites la chaîne du livre

La chaîne du livre, celle qui relie l’ensemble des acteurs, est difficile à identifier. Elle s’agrège autour de composantes souvent méconnues, où seulement entraperçues du coin de l’œil. C’est au hasard d’un regard furtif, dans un hebdomadaire ou dans le creux d’une discussion de salon, que la chaîne du livre peut être abordée. Rymages se…

Il était une fois, l’Incipit

La première page, les premières lignes d’un livre sont déterminantes. Certains écrivains n’ont pas leur pareil pour tirer par la manche le lecteur sur des chemins dénudés ou de grandes profondeurs. Avaler des couleuvres sur la plage en plein été, se savoir transporter en oubliant le voisinage et leur intimité est une gageure. Plonger dans…

Peindre des mots en atelier

  Les chemins de l’adolescence, tatoués sur l’épaule, forgent le plus souvent une âme de fer. Malheureusement, les lois de la surface terrestre ne régissent pas toujours les récoltes intérieures, ces greniers à blé où germent parfois pendant de longues années des écrivains en herbe et des poètes qui ne sortent qu’au printemps. C’est une…

Patrick GUITTON : conducteur-typographe

Est-il un âge où le mariage des mots ensorcèle encore ? Les fautes d’accord, de syntaxes, sont parfois passées par-dessus bord. Dans un texte publié, un livre, il convient de porter attention aux formes, à la typographie. Suivre à la lettre la ponctuation et à la trace la pagination, une obligation. C’est un métier que…

En bonne compagnie : Jean-Luc Annaix

Se raconter des histoires, raconter des histoires en jaugeant le public dans une salle comble, un soyeux plaisir dans la vie d’un metteur en scène. Chacun en conviendra, c’est un beau métier que celui de faire couler de source, le bien-être et l’au-delà, à un spectateur qui ne demande qu’à s’extirper, harassé par la turpitude…

Prose poétique pour le HBC Nantes

En vitrine, certains livres ne laissent pas indifférents. Faute de temps, l’on se mire dans la vitrine du libraire quelques instants et l’on passe au pas suivant. Sauf que le souvenir marquant de cet instant marque l’esprit. Un livre, une couverte nous a séduits. Un titre, des couleurs, une typographie, ce peut être un coup…

Le printemps de poètes : l’Afrique au tableau d’honneur

Le printemps, la nature, un marronnier, une fleur qui éclot chaque année, en mars, pour ce qui concerne la poésie. C’est à chaque fois une renaissance, des retrouvailles. Une semaine, quinze jours ou un mois au moins pour écrire, dire, (dé)crier ou animer des ateliers pour faire vivre la poésie. Le printemps des poètes est…

Beat Generation : un pas de côté dans le ton

Au préalable, un grand merci à Christian Bulting qui sait faire vivre passionnément la poésie de groupe. Débuter un article par un terme anglo-saxon n’est pas une coutume pour Rymages. Pour célébrer le printemps des poètes, une petite entorse à la langue de Molière vaut un petit détour dans une marche en avant sur une…

Ecouter la rumeur intérieure

Au premier abord la porte qui s’ouvre sur une grande plaine intérieure pourrait faire penser à la nostalgie où l’on se raconte des histoires désuètes, surannées. Un sourire accueillant dans le hall, une poignée de main ferme, la demeure respire une ambiance d’héroïnes Balzaciennes. L’instant d’après, il est facile de rentrer en voyage au point…